Bon Son ne saurait mentir…

En ce début 2014, j'ai décidé de vous présenter mes vœux en musique, un air qui me trotte dans la tête depuis quelques jours....
Une balade australienne de Charlie Couteau
101 Flares Filament.io 101 Flares ×

Bon, les vœux sont une tradition que je trouve « pesante » et dont j'essaie de m'affranchir chaque année sans succès. Parce que nombreux sont ceux qui me rappellent à mes « obligations » en me les souhaitant.
Parce que je souhaite sincèrement toujours le meilleur à ceux qui croisent mon chemin.

Donc commençons par cela : à tous ceux qui prennent le temps de me lire ici je présente civilement, cordialement et sincèrement tous mes vœux pour cette nouvelle année. Au passage, je vous souhaite au centuple tout ce que vous aimeriez me souhaiter… (ça c'est pratique car cela couvre aussi bien les vœux cordiaux que ceux qui sont inamicaux !)

Et comme je l'écrivais en introduction, j'accompagne aujourd'hui cette traditionnelle célébration d'une chanson, celle d'un artiste qui m'est particulièrement cher… Ce jeune français expatrié au pays des kangourous est mon fils et il a eu l'excellente idée de démarrer l'année en nous adressant une balade que je trouve de circonstance.

Le temps que vous commenciez à lire cet article, le morceau a du démarrer automatiquement… Ne l'arrêtez pas s'il vous plaît, écoutez cette voix chaleureuse, cette mélodie à la fois douce et un rien entêtante. Même si vous êtes en droit de me juger un brin partial (qui a dit un fagot ?), reconnaissez que pour une première composition c'est plutôt réussi non ?

Cette chanson a en plus un double effet; derrière son coté suave, un brin guimauve croonée, se cache une histoire assez décalée. Celle d'un gars qui raconte que Noël au soleil, c'est quand même pas normal et que l'été australien est un sacré menteur. Et qui en profite pour emballer une fille et boire des coups. Ou un truc du genre. Faut dire que je suis nul en anglais.

Tiens, pour tous ceux que cela intéresse et qui y comprennent quelque chose, voici les paroles :

Summer is a lie, unless you wanna try 
To believe with me let's fly away
Where snowmen aren't made out of sand
I'll show you the way
A real Christmas, a proper Christmas
Sparks shivers and awe and you'll say
Come closer darling, snap into the dream 'cause

Summer is a lie that anyone can afford
They went for a sleigh ride on the beach 
Where snowmen are made out of sand
For years he had known
You have it in you, a shine of your own 
Who else but the jeweller lives happily
For the night is dark and only he holds the light

Summer is a lie and the songs they play
Don't match the weather, when did the spirit die?
Who gives baby?
Let's fly away hold my hand I'll show you the way
We don't need Christmas, let it be treacherous
His heart was open and no love had leaked
So she stepped right inside and screamed

Summer is a lie
Made blind by the light, knocked out upon sight
Summer is a lie
Jaded by the stream, frightened in his dreams
Shattered in a golden and green

Summer of all lies
I don't want your gift, you are but a wimp
He picked up a cup and had a merry little summer
He had a merry little summer
What a nice summer
He had a merry little summer
Summer is a lie

Voilà, j'arrive à la fin de cet article dont le seul objectif était de prendre un peu de votre temps (environ 3 minutes, la longueur du morceau) pour vous faire connaitre un gars « bien d'chez nous » qui vaut le détour (jusqu'en Australie !).
Même si ma philosophie m'a toujours poussé à considérer que je ne suis pas pour grand chose dans ce que mes enfants font de leur vie (souvenez vous de Khalil Gibran, vos enfants ne sont pas vos enfants), je dois reconnaître que cette chanson et son souffle chaud m'ont apporté des vagues de fierté, de bonheur et d'espérance en ce début 2014.

Bonheur et espérance que je partage avec vous en espérant que vous-mêmes…partagerez ce message.

A bientôt

PS : pour ceux qui voudraient prolonger cette rencontre, deux choses : Charlie a prévu de publier d'autres chansons dans les jours et semaines à venir et il tient également un blog où il raconte son périple: http://charliecouteau.wordpress.com/
A suivre donc !

101 Flares Twitter 1 Facebook 0 Google+ 0 LinkedIn 0 Email -- Pin It Share 100 Filament.io 101 Flares ×

2 réflexions au sujet de “Bon Son ne saurait mentir…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

101 Flares Twitter 1 Facebook 0 Google+ 0 LinkedIn 0 Email -- Pin It Share 100 Filament.io 101 Flares ×