Et Bing ! Dans Google ! ou La drôle d’histoire de l’annonceur annoncé

0 Flares Filament.io 0 Flares ×

Voici un texte que je conserve en archive, dans l'idée de le dater, dés fois que je sois vraiment le premier à avoir découvert ce que j'y décris.

Première partie écrite le 22/10/2012

J’aurais pu intituler cet article : « Faites des économies, achetez vos mots clés chez Bing et publiez vos annonces chez Google !».

De quoi parlé-je ? Tout simplement de la découverte que je viens de faire en auditant un site de vente sur les deux grands moteurs de recherches. Accrochez vous !

Petit préambule pour poser le contexte:

  • l'une des petites entreprises (qui comme beaucoup d’autres, connaît la crise) dont je m'occupe possède un compte Google Adwords au nom de son site, compte inactif depuis de nombreux mois comme en témoigne cette première capture écran :

capture-ecran-google-1-masque

  • Bing n’ayant jamais donné beaucoup de résultat (autrement dit, n’ayant jamais coûté grand-chose), nous avions laissé pour test une campagne en ligne. Notez sur la copie d’écran ci-dessous que l’annonce comporte une faute d’orthographe « à Patir de » au lieu de « à Partir de », cela a de l’importance pour la suite :

capture-ecran-google-2-masque

Il y a quelques heures,  comme je le fais de temps en temps, j’ai « audité » le positionnement de ce site sur quelques termes saisis directement dans Google. Voici ce que j’ai vu apparaître sur mon écran de recherche Google :

capture-ecran-google-3-masque

Pour ceux qui ne sont pas habitués à la publicité en ligne, ce que vous voyez ci-dessus est une annonce Google première page première position payante.

Pour tous, vu que j’ai maquillé (caviardé dit-on dans les officines de censure) une partie de l’annonce, je vous affirme que ce que vous entrevoyez ci-dessus est bien une annonce intégrale (faute de frappe comprise) telle qu’elle est diffusée sur Bing !

Pour tout vous dire, j’ai mis un long moment à comprendre, vu que j’avais un peu zappé Bing… Puisque mon compte Google est inactif, d’où viennent ces annonces ? Un mystérieux mécène, un génial hacker qui squatte mes pages et récupère mes commandes, un test (idiot) d’une des rares plateformes que j’utilise ?

Un simple clic sur l’annonce m’ayant amené au bon endroit (sur le site du client donc), rassuré sur les bonnes intentions du diffuseur, j’ai creusé toutes les hypothèses possibles et (in)imaginables avant de me souvenir que nous avions quelques annonces encore diffusées chez Bingosoft, et d’aller vérifier leur contenu…

Arrivé à ce stade du récit certains peuvent se dire que je débloque ou que je galéje mais, étant plutôt pragmatique et ne voulant pas crier au loup sans l’avoir vraiment vu de mes yeux, j’ai « bêtement » réactivé une autre campagne sur Bing… Si si, 10 minutes plus tard elle réapparaissait sur le moteur auquel elles sont destinées… et immédiatement après sur Google ! Je ne vais pas vous envahir ici d’impressions d’écrans mais je les tiens bien au chaud à disposition des éventuels sceptiques…

Mise à jour du 05/11/2012 – J’ai mis un peu de temps avant de reprendre cet article pour le terminer, et j’ai bien fait car j’ai entre-temps trouvé l’explication.

J’ai fini par trouver le coupable : un module Firefox était la cause de cette usurpation. Il a été retiré des addons Mozzila entre le 29/08 et maintenant (information vérifiable avec la date de la page en cache de Google). Il s’agit d’IE TAB PLUS (le nom exact est important car il y a des « faux amis », ma version est la 2.0.0.0). Je ne vais pas faire ici l’histoire de ce module, d’autres s’en sont chargé, il suffit de chercher un peu… Mais cet add-on (qui sert à visualiser sous ff une page avec le rendu d’IE) était connu pour contenir un spyware identifié sous le nom de «Window Shopper », qui malgré son nom n’a rien à voir avec mon histoire.

IE Tab Plus revendiquait 336 000 utilisateurs en Août 2012, il a depuis été remodelé, re-publié sous un autre pseudo et ne génère plus ce « bug »… à priori.

Bon, d’aucun considérera que cette bombe se transforme de fait en pétard mouillé, ce que je veux bien admettre. Mais, comme dans toutes les bonnes histoires à suspens et à épisodes, quelques questions restent en suspend :

  • A qui profite(ait) le crime ?
  • Si cette manip est intentionnelle (ce dont je suis persuadé) pourquoi l’avoir seulement implantée sur un module plutôt orienté développeur…
  • … Et d’ailleurs qui nous dit qu’elle n’a été implantée que dans cette extension… et que dans Firefox ?

N’étant pas adepte des fumeuses théories du complot qui fleurissent en toute occasion, je ne m’aventurerai pas plus loin dans les hypothèses scabreuses et/ou paranoïaques d’un détournement massif des flux publicitaires. D’autant que cela se saurait, non ?

De plus, si je réprouve et dénonce en tant qu’utilisateur l’acte de piratage décrit ici, le petit e-commerçant sans moyen que je représente par ailleurs se dit qu’il est possible (au moins en théorie) que certaines de ses ventes soient venues grâce à ce tour de passe-passe… Il suffit de comparer le CPC moyen de Bing et celui de Google (dans mon domaine en tout cas) pour se dire que cela fait une sacré remise sur la conversion !

J’attends avec impatience les commentaires et éventuelles explications de la communauté car, même si ce n’est à priori pas le scoop et encore moins le scandale du siècle, je trouve cette découverte à la fois passionnante, excitante et inquiétante !

Autrement dit, merci de me dire si cette histoire est à classer sans suite et/ou si la vérité est ailleurs…

0 Flares Twitter 0 Facebook 0 Google+ 0 LinkedIn 0 Email -- Pin It Share 0 Filament.io 0 Flares ×

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Flares Twitter 0 Facebook 0 Google+ 0 LinkedIn 0 Email -- Pin It Share 0 Filament.io 0 Flares ×